Bout de papier

Présentation de la Vagabond Sizzix

Après quelques jours d’utilisation, je vous livre mes premières impressions concernant cette ingénieuse machine de coupe et d’embossage.

La Vagabond Sizzix est la version revisitée par Tim Holtz de la Big Shot Sizzix.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la Big Shot, il s’agit d’un laminateur : deux rouleaux vont compresser ce qu’on y fait passer. Exactement le même principe qu’un laminateur de cuisine pour faire des pâtes fraîches !
Sauf que là, on y fera passer du papier, de la cartonnette, des feuilles d’alu, du tissu, etc., afin de les couper ou de les embosser… au moyen de toute une gamme d’accessoires.

Pourquoi ce choix de matériel ?

Pour mes travaux, je recherche un système permettant d’embosser du papier.
Le prix d’un matériel professionnel n’étant pas justifié par rapport à mes besoins actuels, je me tourne vers les solutions proposées dans les loisirs créatifs, où dominent 2 fabricants pour ce type de matériel. Je retiens celui qui dispose d’une plus grande largeur de travail (1/2 cm de plus !). Mais je trouve le design de la machine trop « girly » à mon goût et pas vraiment pratique : sur des vidéos je constate qu’il faut une main pour stabiliser l’appareil pendant que l’autre tourne indéfiniment une manivelle. Et on tourne… on tourne… Pas de doute, on est bien dans le loisir créatif, il s’agit d’un « passe-temps », au sens propre comme au figuré.
Persuadé qu’il existe forcément quelque chose de plus « productif », je poursuis mes recherches et tombe sur une machine électrique : la Vagabond Sizzix.

Présentation

Je réceptionne le colis de la machine,  commandée la veille sur Internet.

Déballage

Tout d’abord, la Vagabond Sizzix est livrée dans un joli carton avec poignée. On identifie tout de suite le style « Tim Holtz » :

À l’ouverture, on accède d’abord aux 2 plaques « sandwich », au manuel d’utilisation, et à la plaque support « Solo Platform » + « Solo Shim » :

Après avoir retiré une mousse de protection, on découvre la Vagabond Sizzix et une planche de stickers :

J’extrais la machine du carton et ôte le plastique protecteur :

Contenu

Le déballage terminé, on dispose des éléments suivants :

  • La machine Vagabond Sizzix ;
  • Un manuel d’utilisation, illustré et multilingue (dont le français) ;
  • 2 plaques plexi de 15,5 cm x 22,5 cm ;
  • 1 plaque « Platform Shim » ;
  • 1 feuille « Solo Shim » ;
  • 1 planche de stickers ;
  • 1 câble d’alimentation électrique (pour les prises américaines) + 1 adapteur pour nos prises électriques.

Poids et dimensions

Poids : près de 6 kg (la machine nue, sans les accessoires).

Dimensions en position fermée : Largeur 31,7 cm x Hauteur 21,6 cm x Profondeur 12 cm (l’emballage, lui, indique une profondeur de 12,7 cm).

Dimensions en position ouverte : la Profondeur passe à 38 cm environ.

Qualité perçue

Il émane une impression de solidité de la Vagabond. Probablement en raison de son poids et de sa compacité. Les pièces sont bien ajustées, le plastique imite le grain d’un vieux cuir et est réhaussé par des inserts métalliques (coins, serrures, guides sangles, etc.). La prise en main de la solide poignée rend acceptable le poids de la machine.
La conception du produit est astucieuse, ingénieuse : l’idée de la valise, les plateaux rabattables, les commandes qui prennent place dans les serrures, la trappe permettant de ranger le cordon d’alimentation, etc.

Utilisation

Prise en main

Après avoir raccordé le cordon d’alimentation, on actionne le bouton coulissant qui se trouve sous la poignée afin de dégager les plateaux : ceux-ci s’abaissent en douceur, sans heurts.

On compose son « sandwich » et on vient le placer sur l’un des plateaux, à droite ou à gauche, au choix.

L’une des deux serrures constitue en réalité les commandes de la machine :

  • 1 commutateur fléché pour le sens de défilement ;
  • 1 bouton pour actionner le moteur.

Si l’on a posé le sandwich sur le plateau de droite, le sens de défilement sera logiquement de droite à gauche : on bascule donc le commutateur fléché vers la gauche.
Si l’on a posé le sandwich sur le plateau de gauche, le sens de défilement sera alors de gauche à droite : on bascule le commutateur fléché vers la droite.
Logique.

Pour actionner le moteur, on presse le bouton de la serrure.
Ce bouton étant monté sur ressort, il faut maintenir la pression du doigt. Dès qu’on relâche, le moteur s’arrête immédiatement.
Sécurisant.

On s’assure que le sandwich est bien en buté contre les rouleaux et on presse le bouton…
La machine se met en marche. Bien lestée et bien calée sur ses patins de caoutchouc, elle demeure parfaitement stable. Le moteur émet juste un silencieux ronronnement.
Agréable.

Le sandwich passe d’un côté à l’autre puis est libéré. On relâche la pression sur le bouton, le moteur s’arrête.
L’opération a duré 5 à 6 secondes. On s’empresse de regarder le résultat.
Excellent.

Après quelques jours d’utilisation de la Vagabond Sizzix

Je la trouve toujours aussi ingénieuse et ne regrette pas mon achat.

J’ai testé différentes sortes de papiers, de divers grammages, de l’alu, et mêmes quelques plastiques, toujours avec le même succès (à conditions d’adapter le « sandwich » en conséquence).

J’ai du renforcer le collage des stickers placés sur les angles et j’ai remplacé le cordon d’alimentation fourni avec son imposant adaptateur par un autre (lorsque je mets au rebut un matériel obsolète, j’ai pris l’habitude de garder son cordon d’alimentation).

Aller plus loin avec la Vagabond Sizzix

Puis j’ai rapidement regretté que les formes d’embossage disponibles sur le marché soient si petites.
J’ai donc décidé de créer les miennes afin de profiter de toute la surface disponible : 15,5 cm de large sur 22,5 cm de long.

Le résultat est plutôt satisfaisant :

Dans un prochain article, je montrerai comment j’ai procédé.

17 commentaires

  1. ptitatelier dit :

    Bonjour, ou l’avez vous acheté ?

  2. patrice dit :

    Bonjour, j’ai une sizzix vagabond en panne. Je recherche un réducteur
    2gn 90k et un pignon qui entraîne un des 2 rouleaux. Qui peut me dire ou trouver ces pièces . D’avance merci

  3. myriam marchal dit :

    Bonjour,
    J’aimerais connaître la puissance en watt de cette machine pour savoir si je peux l’adapter en France SVP?
    Merci d’avance de votre réponse, et bravo pour cette belle présentation!!
    Myriam

  4. myriam dit :

    Bonjour,
    J’aimerais connaître la puissance en watt de cette machine pour savoir si je peux l’adapter en France SVP?
    Merci d’avance de votre réponse, et bravo pour cette belle présentation!!
    Myriam

  5. Je dispose d’une vagabond neuve complète disponible à la vente. Si vous êtes intéressé, vous pouvez me contacter.

  6. fm-ere dit :

    Désolée c’est encore moi,….nouvelle question : pouvez-vous m’indiquer où je pourrai trouver cette machine sur le net ? Je dois dire que j’ai un peu de mal .
    Dans l’attente,
    merci
    Marie

  7. fm-ere dit :

    Bonjour,
    Tout à fait par hasard je tombe sur cet article. J’ai une big shot dont je suis « contente » pour l’utilisation que j’en fait. Sauf que au bout de maintenant deux ans pour « découper » correctement il faut que j’ajoute des épaisseurs « du papier  » au dessus de mes sandwichs pour obtenir des découpes parfaites. Ce qui fait que je dois mouliner avec de gros efforts d’une main et de l’autre maintenir la machine pour qu’elle ne bouge pas……du coup après un week end de découpes eh bien j’ai une grosse douleur à l’épaule….pas génial ! Je vois que cet article date d’il y a au moins deux ans et j’aimerai savoir si vous êtes toujours aussi contente de la vagabond car j’envisage sérieusement l’achat ? Merci pour la réponse
    Bien cordialement,
    Marie

  8. Pivi dit :

    Ça y’est elle remarche!!!! Je pense qu elle a du se mettre en sécurité!!!

  9. Pivi dit :

    Ouh j ai bloqué ma vagabond sauriez vous comment je peux la démonter ou la réparer svp???? Merci beaucoup

  10. […] Vous trouverez aussi des articles autour de l’embossage avec la Sizzix Vagabond. […]

  11. Thierry dit :

    Bonjour,
    Belle machine, peut-on la trouvé en France? sur quel site? j’ai rien trouvé.
    cordialement
    Thierry

  12. tegorine dit :

    j’ai semble t’il des besoins équivalents que toi. j’ai la big shot mais embosse trop petit format hélas. j’ai envisager la pro mais prix de revient trop elevés surtout pour livraison à la réunion. prix de l’envois 60€ plus taxe octroi de mer. Alors comme cela cette Vagabond est une machine découpe et embossage électrique. Alors tu as réussis à fabriquer tes propres motifs d’embossing. Ceux sur le marché sont trop petit moi .

  13. A.R.T. dit :

    Superbe engin, un peu hors d eportée e mon budget pour le moment.. Je vais me contente de ma big shot à manivelle dans l’immédiat, mais ça fait rêver !
    Anne.

  14. Sophie dit :

    Trop bien !!!!
    Bonne réalisation et explication, enfin on connait la taille de travail de la « plateforme »… je craque de plus en plus pour vagabond

Laisser un commentaire

Bon ou mauvais les commentaires sont motivants. Alors n'hésitez pas…

M'avertir d'un nouvel article
Spécifiez les rubriques pour lesquelles vous souhaitez être averti(e) des nouveautés: