Bout de papier

Instructions d’assemblage
du support iPhone à tiroir

Préparatifs

Choisissez la colle adaptée à votre papier.

Munissez-vous de pinces et de « poids » (objets quelconques, mais pas trop lourds quand même : il ne s’agit que de papier !) pour maintenir les éléments en place le temps que la colle prenne.
Laissez le temps au temps : à vouloir aller trop vite, on risque de déchirer un pli, que la colle… se décolle.
On pourra remettre une couche de colle, mais il y a fort à parier qu’elle ait suffisamment séchée pour provoquer une sur-épaisseur, des « grumeaux ».
Au final, la finition sera médiocre. Et tout le monde le sait : le plus important, ce sont justement les finitions.

Au lieu de s’impatienter, passez tranquillement au collage d’une autre pièce.

Mais, suis-je bête : vous savez déjà tout ça :)

Assemblage de la structure.

Les éléments sont découpés et évidés des parties inutiles :

Assemblage du dos

On met en forme les renforts qui compenseront les va-et-vient du tiroir tout en le guidant.
On marque les plis des renforts, on les roule sur eux-mêmes et on colle :

On marque les deux autres plis du dos et on « réserve » (on met de côté pour l’instant) :

La structure de base.

Attention !
Si vous avez conservé la pomme, il faut travailler à l’envers : on retourne la forme afin d’avoir la pomme à gauche.

On relève les « coulisses » (elles guideront le tiroir pour ne pas qu’il parte de travers), ainsi que la partie intérieure de la butée (la cale).

On marque le pli médian de cette cale, on y met un point de colle dessous…

…et on redresse la butée qu’on maintient le temps que la cale soit collée. (Cette butée empêchera que le tiroir ne s’enfonce/disparaisse dans la base).

Alors, là, c’est une petite difficulté : on va contraindre le papier afin de provoquer une légère pente de la partie sur laquelle viendra reposer le téléphone.
Difficulté, parce que le papier va vouloir retrouver sa forme tant que la colle n’aura pas bien pris.

Pourquoi provoquer cette difficulté ? Pour mieux répartir le poids du téléphone.
Un petit schéma vaut mieux qu’un long discours :

Mais revenons à notre collage…

Pour nous aider à bien positionner cette languette, on marque légèrement le pli de la partie inférieure de la structure (pas trop car, juste aprèsl, on la plie dans l’autre sens).

On encolle la petite languette (hachurée en rouge sur la photo), on bascule la partie droite sur la partie gauche, et on colle la languette
(prenez appui/alignez sur le pli qu’on vient de marquer).

Vous devriez obtenir ceci :

Maintenant, on encolle la partie hachurée…

on positionne… on ajuste bien les 2 parties…

… et on colle.

Assemblage du dos et du socle.

On encolle la partie hachurée…, on forme le pli…

…et on vient coller le socle contre le pli du dos, sous le biais des renforts.

Sur la partie haute du dos, on encolle la partie hachurée qu’on vient ensuite appliquer pour finir l’assemblage dos + structure.

Notez qu’il ne faut pas mettre de colle « derrière » la pomme (regardez les hachures rouges).

Pour obtenir une plus belle finition, on s’assure que le pli du dos ne dépasse pas :

Voici la structure de base terminée :

Ne vous inquiétez pas de l’avachissement de la forme, de ces angles approximatifs, etc.
Tout prendra sa place à l’étape suivante, lorsque l’habillage viendra contraindre et rigidifier le tout.

L’habillage

Marquez les plis de l’habillage. Profitez-en pour « repérer les lieux » : sans l’encoller, placez l’habillage autour de la structure de base.
Voyez les zones de contraintes (là où il y a le plus d’appui, de pression).
C’est à ces endroits que vous devrez « corriger » les angles, lors du collage, pour qu’ils s’ajustent avec ceux de l’habillage.

Quand je dis « corriger », il ne s’agit pas de décoller quoi que ce soit ni de déformer le papier.
Il s’agit juste de faire glisser ces zones de manières à ce qu’elles s’ajustent avec l’habillage.

Allez ! L’état des lieux étant fait, je vous montre les zones à encoller (mais n’encoller pas tout d’un coup. On va y aller doucement, côté par côté, en commençant par le dos).

Vous ne mettrez pas de colle dans le rond : c’est là qu’il y aura la pomme (si vous l’avez conservée…)

On se contente d’abord d’encoller le dos, dont les deux petites zones (derrière, il y a les renforts).

L’habillage étant à plat, on y applique le dos de la structure, en l’alignant bien (le dos ne doit pas déborder des plis de l’habillage).

Concernant l’alignement dans le sens de la hauteur, l’ouverture pour le tiroir est une bonne aide :
alignez les deux pièces avec ce qui correspond au « plafond » de l’ouverture du tiroir.
Il est normal que l’habillage dépasse un petit peu en haut et en bas (cette face sera inclinée).

Comme déjà dit, c’est l’habillage qui assurera la rigidité de l’ensemble, lui qui subira le plus de pression.
Il est donc important de bien laisser prendre la colle, pour chaque face.
Après quoi, chaque pièce (habillage et structure, structure et habillage) sera renforcée par l’autre.

On colle le côté gauche (gauche, en partant du principe que la face est devant nous).
Tout en collant, anticipez l’ajustement de la structure.
Contrairement à ce que pourrait laisser croire la photo, je ne colle pas la face avant.
Je me sers juste de ses plis pour le bon ajustement du côté…

On encolle la face avant (sauf derrière la pomme, si pomme il y a) ET la petite zone qui recevra le rabat (hachures quadrillées sur la photo).

On colle… tout en ajustant : la structure ne doit pas dépasser de la face avant.

Ça y est, on en voit le bout

On encolle les parties en rouge et on colle, en finissant/ajustant par la partie aux ronds rouges.

Tadam !

Pour rappel, les fichiers de découpe au format .studio et .svg sont en vente sur la boutique en ligne ;)